L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

26 Jun

Expo Solo Show: Alexander KOSOLAPOV

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Exposition solo show

Expo Solo Show: Alexander KOSOLAPOV

Du 5 juin au 26 juillet 2014

 

Le lien affectif et bien connu unissant la Galerie Vallois à l’art russe la conduira cette année à recevoir Alexander Kosolapov, du 5 juin au 26 juillet. Son travail polymorphe récent s’y révèlera au public : peinture, photographie mais aussi sculpture inédite.

de Alexander KOSOLAPOV

de Alexander KOSOLAPOV

Jesus Gate, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Jesus Gate, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Figure emblématique de la scène contemporaine russe, Alexander Kosolapov s’impose comme chef de file du mouvement Sots Art (contraction d’Art et Socialisme) dès sa création, au tout début des années 1970.

Immigré aux Etats-Unis, son iconographie et sa rhétorique s’enrichissent de l’imagerie Pop Art.
Les plus importants musées, conservent ses œuvres qu’il s’agisse du MoMA, du Musée Salomon Guggenheim, du New Museum of Contemporary Art de New York ou encore de l’Albertina.

Calvary, 2012 de Alexander KOSOLAPOV

Calvary, 2012 de Alexander KOSOLAPOV

Mickey Unbeliever, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Mickey Unbeliever, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Icone Caviar, 2009 de Alexander KOSOLAPOV

Icone Caviar, 2009 de Alexander KOSOLAPOV

Infatigable pourfendeur de la religion, il recourt à la provocation blasphématoire comme nous le donne à voir « Calvary » et «Mickey unbeliever».

«Mickey unbeliever» reprend et détourne la représentation biblique de Saint-Thomas, symbole de l’incrédulité religieuse, seul apôtre n’ayant assisté au retour du Christ ressuscité. Celui- ci va jusqu’à toucher les stigmates de Jésus, tout comme le fit Saint-Thomas dans les Evangiles.

Sa réflexion de fond sur la Russie d’aujourd’hui et ses paradoxes l’entraine également vers une représentation iconoclaste du clergé.

Tatlin's Death, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Tatlin's Death, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Alexander KOSOLAPOV

Alexander KOSOLAPOV

Alexander KOSOLAPOV

Alexander KOSOLAPOV

En effet, «Mercedes ROC» (Russian Orthodox Church) géant de l’industrie automobile se voit couronné du clocher de l’église orthodoxe : trivial reflet des ecclésiastiques se pavanant en voiture de luxe.

Avec facétie, il détourne également la mythologie américaine du Coca-Cola et l’intègre à l’iconographie propagan- diste russe. Son «Cocktail Molotov » nous alerte sur le diktat, l’impérialisme et le mortel danger de la société consu- mériste.

Mercedes ROC (Russian Orthodox Church), 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Mercedes ROC (Russian Orthodox Church), 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Ford, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

Ford, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

M&Matisse, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

M&Matisse, 2013 de Alexander KOSOLAPOV

«M&M», rapproche le leader mondial de la restauration rapide, McDonald’s et Henri Matisse...
La culture moderne fait de nous des consommateurs de biens mais aussi de d’idéologie et de plaisir, sa forme latente.

Alexander Kosolapov intègre à un tableau de Matisse les lettres anthropomorphiques de McDonald’s et son slogan corporate : « I’m in loven’it ». Le slogan érotique contribue à révéler le contenu de cette nouvelle publicité. Pendant, la guerre froide déjà, Alexan- der Kosolapov se jouait des symboles publicitaires en les interchangeant, on se souvient de «Lenin Coca-Cola», «Mclenin’s», «Malevitch-Marlboro»

Molotov Cocktail, 2002 de Alexander KOSOLAPOV

Molotov Cocktail, 2002 de Alexander KOSOLAPOV

Galerie Vallois –Sculpture contemporaine

35 rue de Seine

75006 PARIS

 

http://www.vallois.com

 

Horaires d’ouverture du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h.

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE