L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

25 Oct

Expo Collective: SADE "Attaquer le soleil"

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Collective Contemporaine, #Expo Artiste du XXème Siècle

Du 14 octobre 2014 au  25 janvier 2015

Expo Collective: SADE  "Attaquer le soleil"

Alphonse Donatien de Sade (1740-1814) a bouleversé l’histoire de la littérature comme celle des arts, de manière clandestine d’abord puis en devenant un véritable mythe.

L’œuvre du « Divin Marquis » remet en cause de manière radicale les questions de limite, proportion, débordement, les notions de beauté, de laideur, de sublime et l’image du corps. Il débarrasse de manière radicale le regard de tous ses présupposés religieux, idéologiques, moraux, sociaux.

Expo Collective: SADE  "Attaquer le soleil"
"Tête de l'Apollon de Belvédère",de Jean Galbert Salvage, vers 1800 (Photo Eric Simon)

"Tête de l'Apollon de Belvédère",de Jean Galbert Salvage, vers 1800 (Photo Eric Simon)

"L'enlèvement des Sabines" de Pablo Picasso 1962

"L'enlèvement des Sabines" de Pablo Picasso 1962

Détail "Jupiter et Sémélé" de Gustave Moreau1894-1896

Détail "Jupiter et Sémélé" de Gustave Moreau1894-1896

Suivant l’analyse d’Annie Le Brun, spécialiste de Sade et commissaire invitée, l’exposition met en lumière la révolution de la représentation ouverte par les textes de l’écrivain. Seront abordés les thèmes de la férocité et de la singularité du désir, de l’écart, de l’extrême, du bizarre et du monstrueux, du désir comme principe d’excès et de recomposition imaginaire du monde, à travers des œuvres de Goya, Géricault, Ingres, Rops, Rodin, Picasso

"La poupée" , 1935 de Hans Bellmer

"La poupée" , 1935 de Hans Bellmer

"Gravure anonyme sur le thème du supplice"

"Gravure anonyme sur le thème du supplice"

"Deux femmes nues attachées, allongées sur le côté" Charles-François Jeandel vers 1900

"Deux femmes nues attachées, allongées sur le côté" Charles-François Jeandel vers 1900

"Le sommeil", 1866 de Gustave Courbet

"Le sommeil", 1866 de Gustave Courbet

Le caractère violent de certaines œuvres et certains documents est susceptible de heurter la sensibilité des visiteurs.

Annie Le Brun, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet dont l’incontournable Soudain, un bloc d’abîme, Sade, se voit confier le commissariat général de l’exposition consacrée à Sade organisée par le musée d’Orsay à l’occasion du bicentenaire de la mort de l’écrivain.

Expo Collective: SADE  "Attaquer le soleil"
"Nu attaché", 1930 de Man Ray

"Nu attaché", 1930 de Man Ray

"Gradiva",1938-1939 d'André Masson

"Gradiva",1938-1939 d'André Masson

"Absolument Athée" de Jean Jacques Lequeu 1794

"Absolument Athée" de Jean Jacques Lequeu 1794

"Hommage à DAF de Sade", 1929 de Man Ray

"Hommage à DAF de Sade", 1929 de Man Ray

 Le propos,tel qu’elle le définit elle-même, sera de « montrer comment, avant d’avoir une importance majeure dans la pensée du XXe siècle, l’oeuvre de Sade a induit une part de la sensibilité du XIXe siècle, quand bien même le personnage et ses idées y auront-ils été tenus pour maudits.

 

Car si Baudelaire, Flaubert, Huysmans, Swinburne, Mirbeau… sans parler d’Apollinaire, s’y sont référés à titres divers, tout porte à croire que la force de cette pensée est d’avoir aussi rencontré, révélé, voire provoqué ce qui agite alors en profondeur l’expression plastique, concernant autant l’inscription du désir que son pouvoir de métamorphose.

"Figures au bord de la mer", 1931 de Pablo Picasso

"Figures au bord de la mer", 1931 de Pablo Picasso

"La décadence ", 1888 de Fernand Khnopff

"La décadence ", 1888 de Fernand Khnopff

"Le triomphe du Phallos", 1838 de Carlo Lasinio

"Le triomphe du Phallos", 1838 de Carlo Lasinio

"Nu feminin, hystérique et Aérodynamique", 1934 de Dali

"Nu feminin, hystérique et Aérodynamique", 1934 de Dali

"Erotique voilée", 1933 de Man Ray

"Erotique voilée", 1933 de Man Ray

C’est l’image du corps en train d’être bouleversée de l’intérieur, annonçant une révolution de la représentation. Que ce soit évident chez Delacroix, Moreau, Böcklin…, ce qui est en jeu n’est pas sans inquiéter aussi Ingres, Degas ou Cézanne et bien sûr Picasso. Et cela tandis que Félicien Rops, Odilon Redon, Alfred Kubin se rapprochant d’une expression restée jusqu’alors marginale (curiosa ou folie), avant que le surréalisme ne reconnaisse le désir comme grand inventeur de forme.

 

À retrouver ce cheminement, il sera possible de mesurer combien, à dire ce qu’on ne veut pas voir, Sade aura incité à montrer ce qu’on ne peut pas dire. Ou comment le XIXe siècle s’est fait le conducteur d’une pensée qui, découvrant l’imaginaire du corps, va amener à la première conscience physique de l’infini.»

 

Commissariat :Annie Le Brun, commissaire général

Laurence des Cars, conservateur général, directrice du musée de l’Orangerie

"Scène de guerre au Moyen-âge", 1865 de Edgar Degas

"Scène de guerre au Moyen-âge", 1865 de Edgar Degas

"L'apparition", 1876 de Gustave Moreau

"L'apparition", 1876 de Gustave Moreau

Musée d’Orsay

Niveau 0, grand espace d'exposition

1, rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris

 

Site officiel

 

Horaires d'ouverture: Tous les jours sauf le lundi de 9h30 à 18h
Nocturne les jeudis jusqu’à 21h30

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE