L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

13 Nov

Expo Peinture Contemporaine: Erró "Rétrospectif, Des Mécamorphoses aux Chinois, 1959-1979"

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Peinture Contemporaine, #Expo Rétrospective Contemporaine

Du 17 Octobre au 22 Novembre 2014

Erro © Galerie Louis Carré & Cie

Erro © Galerie Louis Carré & Cie

"Alitalia", 1969 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

"Alitalia", 1969 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

«Rétro-spectif», c’est un titre coupé en deux pour un maître du découpage, le mot scindé au milieu comme le sont certaines compositions, la ligne médiane comme une ligne de front, celle où se produit le choc entre les images, les valeurs, les croyances, les mondes. Au moment où le musée d’Art moderne de Lyon consacre à Erró une grande rétrospective (en un seul mot), les tableaux choisis pour la galerie Louis Carré se concentrent sur les vingt premières années d’une œuvre parmi les plus prolifiques et les plus endurantes qu’ait connue la peinture contemporaine.

 

Ces morceaux choisis dans une séquence chronologique menant des «Mécamorphoses» aux «Tableaux chinois» en passant par la «Série spatiale», les «Strange Portraits» ou les tableaux «Made in Japan»  un ensemble dont la richesse ferait presque oublier les grands absents, comme la série des «Scapes»  font à nouveau retentir ce choc visuel.

"Withe horse", 1977 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

"Withe horse", 1977 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

" Arishima Tadeo et Sasaki Nobuko", 1979 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

" Arishima Tadeo et Sasaki Nobuko", 1979 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

"Dazaï Osamu", 1979 de Erro © Photo Eric Simon

"Dazaï Osamu", 1979 de Erro © Photo Eric Simon

La peinture est ici réamorcée, prouvant, si c’était nécessaire, que l’arme n’est pas enrayée. Plus encore, la rhétorique du collage ici exposée pourrait enseigner la méthode la plus fiable pour contrer l’assaut toujours plus violent et mieux organisé des images sur la réalité. L’œuvre peint confirme son actualité, au sens politique. Plutôt que d’invoquer les plaisirs nostalgiques accolés au préfixe, il faut donc insister sur le deuxième terme provenant du latin «spectare», en considérer l’urgence de regarder avec attention cette peinture com- plexe et si évidente, pour en apprécier la langue – universelle.

Julie Portier
La victoire (par K.-O.) de la peinture
Préface du catalogue publié à l’occasion de l’exposition (extrait)

"Space platform", 1974-1978 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

"Space platform", 1974-1978 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

"La fête pour le départ", 1974 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

"La fête pour le départ", 1974 de Erro © Galerie Louis Carré & Cie

Erró (né Guðmundur Guðmundsson le 19 juillet 1932 à Ólafsvík, Islande) est un artiste postmoderne.

Il étudie l'art de 1949 à 1954 à Reykjavik, puis à Oslo en Norvège et à Florence en Italie. En 1955, il entre à l'École de mosaïque de Ravenne. Il s'installe à Paris en 1958 où il rencontre des artistes, des écrivains et des critiques liés au mouvement surréaliste : Breton, mais aussi Matta, Brauner, Masson, Max Ernst, Man Ray, Miro et Duchamp.

"Made in Léger", 1974 de Erro © Photo Eric Simon

"Made in Léger", 1974 de Erro © Photo Eric Simon

"Fatima", 1985 de Erro © Photo Eric Simon

"Fatima", 1985 de Erro © Photo Eric Simon

Galerie Louis Carré & Cie

10 avenue de Messine

FR- 75008 Paris

 

http://www.louiscarre.fr

 

Horaires et jours d’ouverture :Le lundi de 14h00 à 18h30
Du mardi au vendredi, de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30

Pendant les expositions, la galerie est ouverte le samedi de 14h00 à 18h30

© Galerie Louis Carré & Cie

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE