L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

31 Jan

Expo Street Art: Ella & Pitr. "See You Soon Like the Moon"

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Street Art

Du 15 janvier au 14 février 2015

 

Depuis 2007, Ella & Pitr forment le duo des Papiers Peintres. Très actifs dans les rues, ils agissent illégalement autant qu’ils répondent à des commandes ou des appels à projet, notam- ment pour le Centre Dramatique National de Saint-Étienne (pour qui ils ont créé en 2013 une série d’anamorphoses). L’une de leur peinture légalement réalisée, celle qui fait face à la gare et représente un géant assis,  de dos, sur des immeubles, a d’ailleurs fait polémique ces derniers mois. Pas de quoi refroidir les artistes qui ont passé l’année 2014 à peindre le monde, du Chili au Canada en passant bien sûr par la France.

"Doux doute", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Doux doute", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Comme un caillou", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Comme un caillou", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

Grâce à un concept nouveau, leurs réalisations de cette année sont particulièrement impressionnantes. L’idée ? Peindre des sols, des toits d’immeubles, des parkings, des cours d’écoles, tracer dans du sable, sur de la neige ou dans des champs, des personnages immenses - géants, humains ou animaux - souvent endormis et dont les contours sont ensuite révélés photographiquement, grâce à un drone. Car l’œuvre, de par ses dimensions gigantesques, n’est pas visible du sol.

"Femme cannon", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Femme cannon", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Il était une fois", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Il était une fois", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

Au delà de la performance technique (consistant d’abord à peindre à l’aveugle, avec peu de repères des personnages de dizaines de mètres de long et de large, puis ensuite à les photo- graphier correctement, en tenant compte du contexte), deux sentiments se croisent puis se chassent dans ces récentes créations.

 

D’abord celui d’une liberté totale, quand les personnages sont tracés dans un environnement qui n’a pas de limite physique tels que la plage, une étendue de neige, un parking ou un champ. Ici, les géants déployés prennent toute la place nécessaire à leur confort. À l’inverse, un sentiment d’enfermement prévaut lorsque, peints sur des toits d’immeubles ou dans des cours d’écoles, les personnages donnent l’impression d’être coincés par les murs, les bordures, les frontières.

"Mégaphone", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Mégaphone", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Grand oiseau bizarre et sa petite chef", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Grand oiseau bizarre et sa petite chef", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

C’est cette seconde idée que l’on retrouve développée dans l’exposition See You Soon Like the Moon. Faisant le lien entre leur travail de rue et celui d’atelier, les œuvres de cette exposition « personnelle » présentent, peints à l’huile, des personnages, des animaux souvent endormis et enfermés dans les frontières de la toile. Le tableau devient un toit d’immeuble ou une cours d’école, il a ses propres contraintes et il les impose aux artistes qui composent avec.

"Gobe douille 2", 2015 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Gobe douille 2", 2015 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Le bruit du silence", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Le bruit du silence", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

Ella & Pitr, vus par Thomas Schlesser, historien de l’art, journaliste et enseignant « Dans la cité, souvent grise, de Saint-Etienne, de Paris ou d’ailleurs, ils racontent des histoires (ils l’ont en outre démontré avec plusieurs petites éditions illustrées particulièrement réjouissantes) et chacune de leurs œuvres suggère, par une mise en scène stupéfiante, des caractères saillants, fondamentaux, de l’existence humaine. Se déploient avec eux les terreurs et les joies de la prime jeunesse, la tendresse, les affres de la vieillesse, la rage, la cruauté, le désir d’émancipation, la liberté contrariée... Leur répertoire convoque volontiers des personnages récurrents, à la manière d’une famille, et un bestiaire fabuleux.

"Antoine Oyasumi", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Antoine Oyasumi", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"L'eau qui dort", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"L'eau qui dort", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Wake me up before you go, 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Wake me up before you go, 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

Leur style se caractérise par un graphisme impeccable empruntant à la BD et aux graffitis d’enfants, d’incessantes ruptures d’échelle, des espaces chancelant comme dans un rêve. Il balance entre un iconoclasme hilarant et explosif d’un côté, à la manière de garnements indomptables ; une bouleversante mélancolie, de l’autre – plutôt rare dans le street art. Ils ont certes des modèles (Ernest Pignon-Ernest, parmi les plus éminents), mais leur registre est assez souple et généreux pour exprimer une gamme de sentiment très large et faire école à leur tour.

 

On ne saurait donc dire, comme le veut le sempiternel lieu commun de l’art contemporain, qu’Ella et Pitr « questionnent » ou « interrogent » quoi que ce soit : ils se moquent bien de la théorisation délirante et de l’intellectualisme à outrance ; ils réagissent à leur cadre avec fraîcheur, plaisir, affirment leurs idées et leurs idéaux avec une énergie prodigieuse. Et il en faut pour poser par exemple en secret, vêtu d’habits de chantier, des papiers peints titanesques dénonçant les désastres écologiques ou la solitude moderne... »

"Ceux qui regardent 5", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Ceux qui regardent 5", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Ceux qui regardent 2", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

"Ceux qui regardent 2", 2014 de Ella & Pitr Courtesy Galerie LeFeuvre © Photo Éric Simon

Galerie LE FEUVRE

164, rue du Faubourg Saint-Honoré

 75008 Paris

 

http://www.galerielefeuvre.com

 

Horaires d'ouverture: Du mardi au vendredi : 11h à 19h - Samedi : 13h30 à 19h

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE