L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

13 Jan

Expo Collective Contemporaine: Thirty Shades of White

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Collective Contemporaine

"Trois boules de neige", 2012 de Pierre Ardouvin - Courtesy Galerie Praz-Delavallade  © Photo Éric Simon

"Trois boules de neige", 2012 de Pierre Ardouvin - Courtesy Galerie Praz-Delavallade © Photo Éric Simon

Du 28 novembre 2015 au 23 janvier 2016

 

Curated by René-Julien Praz

Stéphane Mallarmé ne manquait pas de rappeler que « Ecrire, c’est mettre du noir sur du blanc », poétique digression pour évoquer la couleur royale, ce blanc qui trône en majesté, synthèse chromatique de toutes les couleurs.

En réfléchissant à l’exposition, de but en blanc j’ai songé à Thirty Shades of White, une invitation au voyage, certes cousue de fil blanc mais qui donne carte blanche à des artistes, dont certains connus comme le loup blanc n’en sont pas pour autant bonnet blanc et blanc bonnet.

2014 de Laurent Pernot - Courtesy Galerie Praz-Delavallade  © Photo Éric Simon

2014 de Laurent Pernot - Courtesy Galerie Praz-Delavallade © Photo Éric Simon

"Dickey", 2014 de Ry Rocklen - Courtesy Galerie Praz-Delavallade  © Photo Éric Simon

"Dickey", 2014 de Ry Rocklen - Courtesy Galerie Praz-Delavallade © Photo Éric Simon

"Aimant", 2015 de Fabien Mérelle - Courtesy Galerie Praz-Delavallade  © Photo Éric Simon

"Aimant", 2015 de Fabien Mérelle - Courtesy Galerie Praz-Delavallade © Photo Éric Simon

Courtesy Galerie Praz-Delavallade  © Photo Éric Simon

Courtesy Galerie Praz-Delavallade © Photo Éric Simon

"And So On", 2015 de Julien Nédelec - Courtesy Galerie Praz-Delavallade  © Photo Éric Simon

"And So On", 2015 de Julien Nédelec - Courtesy Galerie Praz-Delavallade © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2015 de Sergio Verasteguy - Courtesy Galerie Praz-Delavallade  © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2015 de Sergio Verasteguy - Courtesy Galerie Praz-Delavallade © Photo Éric Simon

Chacun use de sa grammaire et d’une esthétique des couleurs dans un parcours personnel fai- sant appel à leur propre subjectivité ou objectivité des nuances. Cette perception n’est-elle pas une illusion, une résonance, une lumière affective que l’artiste s’efforce d’explorer ? « On ne fait pas la lumière, on la reproduit » disait Cézanne.

Le blanc a ses exigences, il réfléchit cette lumière que les autres couleurs filtrent; il la disperse par réfraction pour nous émerveiller de toutes les autres. Le blanc éclaire l’art. Malevitch, Opalka, Lewitt, Newman, Twombly, Ryman, Reinhardt, Manzoni, Kelly et bien d’autres ont magistrale- ment usé de cette couleur, symbole de l’unité qui précède la multiplicité, sensation liée aux rites de passage, d’équilibre et de grâce, ce moment suspendu juste avant la disparition, l’effacement, la résignation comme un renon- cement, une démission, un deuil.

René-Julien Praz

Galerie Praz-Delavallade

5, rue des Haudriettes
Fr-75003 Paris

 

www.praz-delavallade.com

 

Horaires d'ouverture: Du mardi au samedi de 11h à 19h

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE