L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

09 May

Expo Solo Show: Mungo THOMSON "Why Does the World Exist?

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Exposition solo show

"Composition #8", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Composition #8", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

Du 2 Avril au 28 Mai 2016

 

La galerie frank elbaz a le plaisir de présenter Why Does the World Exist?, la deuxième exposi- tion de l’artiste californien Mungo Thomson, dont l’œuvre pluridisciplinaire (vidéos, bande sons, photographies et publications) est une invitation à interroger les mécanismes de perception de notre vie quotidienne pensés dans un contexte cosmique et historique plus vaste.

Why Does the World Exist? rassemble trois nouveaux projets réalisés à partir de processus aléa- toires. Compositions est une série de broderies numériques composées de près d’un million de points représentant une image d'un jeu de cartes disseminées.

Chaque Composition nous incite à méditer sur la fugacité d’un moment hasardeux et unique et sur sa contingence.

"Composition #3", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Composition #3", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

Détail "Composition #3", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

Détail "Composition #3", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

Composition for Marimba est fondé sur le principe selon lequel on peut écrire une partition de marimba à 52 notes en battant un jeu de cartes.

Le marimba est un instrument fréquemment utilisé dans les fonds sonores des publicités pha- rmaceutiques, des spots de campagnes politiques ou dans les bandes annonces de film. Composition for Marimba propose ainsi d’utiliser l’instrument comme toile de fond sonore ininterrompue de l’exposition.

Une application d’IPhone joue en continu les partitions possibles composées par les permuta- tions d’un jeu de cartes dont chacune est associée à une note de marimba et affichée succes- sivement à l’écran. Etant donné que le nombre de permutations de cartes dans un jeu est astronomique (voir plus haut), jouer toutes les partitions possibles excèderait la durée de vie de la planète Terre en supposant la constance de l’alimentation électrique de l’oeuvre et des autres paramètres techniques.

"Composition #27", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Composition #27", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Why Does the World Exist?", 2016 e Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Why Does the World Exist?", 2016 e Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

Enfin, Pocket Universe est une nouvelle série de monotypes produits en collaboration avec le High Point Center for Printmaking de Minneapolis, aux Etats-Unis, et réalisés en plaçant des pièces de monnaie sous une feuille de métal à imprimer dans une presse lithographique. Les reliefs en cuivre et en aluminium ainsi obtenus prennent l’apparence d’un réseau de planètes ou de constellations  l’intention de Thomson étant également de suggérer que la fabrication des pièces de monnaie peut être influencée par le Yi Jing, comme John Cage l’a été en composant ses morceaux de manière aléatoire.

Le titre de l’œuvre se réfère à un concept du physicien Alan Guth et à sa théorie de l’inflation, qui postule, entre autres choses, la possibilité de recréer un univers en laboratoire. Un « pocket universe » (univers de poche) serait donc un univers à l’intérieur d’un autre univers préexistant.

"Composition #27", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Composition #27", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Composition #12", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

"Composition #12", 2016 de Mungo Thomson - Courtesy Galerie Frank Elbaz © Photo Éric Simon

Mungo Thomson vit et travaille à Los Angeles. Expositions personnelles, projets et performances (sélection) : Contemporary Art Gallery, Vancouver, Canada; Hammer Museum, Los Angeles, USA; GAMeC, Bergamo, Italy; Aspen Art Museum, Aspen, USA;

Kadist Art Foundation de Paris, France ; Times Museum de Guangzhou, Chine; The High Line, New York, USA ; Margo Leavin Gallery, Los Angeles; Gagosian Gallery, Beverly Hills, USA; Gavin Brown’s Enterprise, New York, USA; Museo Jumex, Mexico City, Mexico; Sculpture Center, Long Island City, USA ; CCA Wattis Institute for Contemporary Art, San Francisco, USA. Il a participé à la 12e Biennale d'Istanbul, la Whitney Biennal et PERFORMA05.

Expositions collectives (sélection) : Ordinary Pictures au Walker Art Center, Minneapolis, USA; Prototypology chez Gagosian Gallery, Rome, Italy. Collections publiques (sélection) : Whitney Museum of American Art, New York; Museum of Contemporary Art, Los Angeles; The Walker Art Center, Minneapolis; FRAC Ile-de-France, Paris, France.

Galerie Frank ELBAZ

66, rue de Turenne
75003 Paris

 

http://www.galeriefrankelbaz.com

 

Horaires d'ouverture: de mardi au samedi de 11h à 19h.

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE