L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE

22 Feb

Expo Street Art: Collective

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Street Art

"Prisonner of your selfie" de D*Face - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Prisonner of your selfie" de D*Face - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

Du 1er février au 4 mars 2017

 

La Galerie Itinerrance est heureuse de vous présenter sa première exposition de l’année prévue à partir du 1er Février 2017.  Cette exposition collective présentera les oeuvres de sept artistes de talent : Shepard Fairey, D*Face, David de la Mano, Maye, Pantonio, Seth et Shoof.

"Liberté, Égalité, Fraternité" de Shepard FAIREY - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Liberté, Égalité, Fraternité" de Shepard FAIREY - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

Shepard Fairey (né en 1970) vit et travaille à Los Angeles. Pendant les années 1990, il se fait con naître aux Etats-Unis puis dans le monde entier grâce une campagne d’autocollants et d’affiches représentant le catcheur français André Roussimoff, accompagné du slogan “Andre the giant has a posse” . En 2008, le portrait qu’il réalise en soutien à la candidature de Barack Obama le fait connaître du grand public. Shepard Fairey réagit aux attentats de Paris du 13 Novembre 2015 par une image représentant une Marianne sur un fond bleu, blanc et rouge entourée de la devise “Liberté, Egalité, Fraternité”. De visite à Paris en juin dernier, l’artiste américain a peint ce visuel sur la façade d’un immeuble du 13ème arrondissement dans le cadre de Street Art 13. Aujourd’hui “Liberté, Egalité, Fraternité” est devenu une toile de grand format que vous pourrez découvrir à l’exposition.

"Jim Morrison" de D*Face - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Jim Morrison" de D*Face - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

D*Face  (né en 1978), de son vrai nom Dean Stockton vit et travaille à Londres. Après avoir fait des études de design, il se lance comme illustrateur freelance et développe en parallèle son activité dans la rue. Son travail puise dans les comics américains, notamment ceux de Matt Baker, Jack Kamen ou encore John Romita. Son style est reconnaissable par l’utilisation d’une imagerie pop art, rappelant Roy Lichtenstein ou même Andy Warhol. Ses oeuvres traitent de manière sombre et satirique de l’obsession de la société pour les célébrités et de la surconsommation. Ses fresques représentent des figures féminines ou masculines très expressives, souvent accompagnées d’un commentaire ou d’une pensé, tout comme les portraits qu’il présente pour cette exposition.

"Élevation sentimentale" de MAYE - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Élevation sentimentale" de MAYE - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

Maye (né en 1990), de son vrai nom Victorien Liria est passionné par le dessin. Il s’exprime d’abord dans les rues de Montpellier avec le graffiti où il développe une recherche autour du lettrage depuis 2004. Autodidacte en peinture, Maye passe du mur à la toile en 2013. Il travaille sur ces deux pratiques de manière complémentaire. La peinture sur toile lui permet d’utiliser les expérimentations qu’il a développées sur des supports éphémères et de commencer à construire son oeuvre de manière pérenne. En mai 2016, il présentait sa première exposition personnelle à la Galerie Itinerrance. Il revient aujourd’hui avec trois nouvelles toiles.

"Sans titre" de SHOOF  - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Sans titre" de SHOOF - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

Né à la Médina de Tunis, Shoof arrive en France en 2004. Parallèlement à ses études de sciences politiques, il développe une peinture riche et instinctive directement inspirée de la calligraphie traditionnelle. Il utilise la lettre comme prétexte à explorer la forme, avec la volonté de désacraliser la calligraphie traditionnelle. En décembre dernier, il participait au spectacle White Spirit sur le Parvis de Tarbes. En  quelques jours il a transformé la scène en l’investis- sant de calligraphies révélées à la lumière noire. Les toiles qu’il présente à l’exposition repren- nent ses calligraphies avec un travail de recherche sur leur matière et leur mode de réalisation.

"Untitled" de PANTONIO - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Untitled" de PANTONIO - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

Pantónio (né en 1975), de son vrai nom Antonio Correia, est né aux Açores. À l’adolescence, il fréquente les ateliers de sculpture, de modelage, de dessin et de peinture à Institut de la Culture des Açores et y expose régulièrement ses oeuvres personnelles. Il étudie à l’École des Arts et Métiers de Cerveira et des arts graphiques à l’Institut polytechnique de Tomar mais c’est dans la rue que l’artiste choisit de s’exprimer. Pantónio représente généralement des animaux avec un style original. La textures qui recouvre ses sujets est faite d’une succession de lignes claires sur un fond noir, représentant tantôt de la peau, des écailles, des poils ou des plumes. La brillance de ses lignes donne du volume à ses créatures. Les formes souples leur apportent à la fois de la douceur et une sensation de mouvement permanent. Sur ses nouvelles toiles, Pantonio poursuit son exploration de la couleur, avec son style si reconnaissable.

"Suck Face" de D*Face - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Suck Face" de D*Face - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

Seth commence à peindre les murs de Paris au milieu des années 90, alors qu’il poursuit des études artistiques et travaille de manière régulière dans la publicité. Spécialisé dans la réalisation de personnages, il collabore à de nombreuses fresques en France et à l’étranger.

En 2003, il parcourt le monde dans l’intention de rencontrer des créateurs d’univers différents. Il s’ouvre ainsi à de nouvelles manières de pratiquer la peinture urbaine. Seth se nourrit de ses expériences d’éternel voyageur et retranscrit son amour pour les cultures populaires avec finesse et sensibilité, comme on peut le voir sur les deux toiles de l’exposition.

"Untitled" de David De La MANO - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

"Untitled" de David De La MANO - Courtesy Galerie Itinerrance © Photo Éric Simon

David de la Mano (né en 1975) est né à Salamanque en Espagne. Son art se concentre sur l’humanité de chacun. Il interroge les comportements sociaux, individuels ou de masse, avec leurs conflits et leurs contradictions. Ses silhouettes, souvent confrontées à un danger,  avancent de manière déterminée et unie. Inspirés par de grands nom de la peinture tel que Jérôme Bosch, les personnages fantasmagoriques de l’artiste ont parfois des têtes animales.

David de la Mano nous montre ses nouvelles oeuvres en noir et blanc, riche de sens et minimales sur la forme

Galerie ITINERRANCE

24Bis Boulevard du Général Jean SIMON

75013 Paris

 

http://itinerrance.fr/galerie/

 

Ouvert du Mardi au Samedi de 12H à 19H / Entrée Libre

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE