L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE

15 Feb

expo peinture Contemporain: Vahid CHAMANI « Amino Acids »

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Peinture Contemporaine

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

Du 26 janvier au 25 février 2017

 

Nous sommes heureux de montrer, pour la première fois en France, le travail de l’artiste iranien Vahid Chamani, déjà présent en Iran, son pays d’origine, aux Etats-Unis, à Londres, ou encore à Dubaï, son travail minutieux et raffiné mélange les influences et les techniques et offre un regard  unique sur les tiraillements de la société iranienne.

«Mon travail parle généralement de la situation culturelle actuelle en Iran, qui est perturbée par de profonds contrastes en tradition et modernisme.

D’une manière, nous nous sommes détournés denos traditions, mais en même temps, nous avons été laissé de côté par la modernité. Nous nous sommes écartés de nos croyances, que nous tenons à distance pour pouvoir participer au flux global des cultures modernes, mais il semble que nous avons échoué à atteindre l’un ou l’autre.

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

Peut-être est-ce du fait que nous sommes dubitatifs vis-à-vis de cette libération et que nous ne voulons pas nous séparer de notre passé. Cela nous a positionné dans une sorte de vide culturel  où nous ne parvenons pas à trouver notre véritable place dans le modèle occidental.

J’essaye de rendre ce vide visible dans mes œuvres : mes fonds sombres ou monochromes montrent l’absence de temporalité et de lieu, où les gens doutent de leur identité et s’inquiètent pour leur avenir.

Certaines silhouettes et visages sont représentés avec deux faces différentes, reflet de leur esprit torturé. Certains regards sont aveugles, d’autres témoignent d’une déception, on ressent les cicatrices de leurs cœurs et leurs âmes. Très peu ont encore de l’espoir.

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

Dans d’autres travaux, j’ai utilisé des ornements comme des boucles d’oreille et des colliers. Ces jolies silhouettes, en dépit de leurs visages brillants et très maquillés, portent encore leurs robes traditionnelles, signe de leur désir intérieur d’un retour aux cultures passées malgré tout. Elles ne suivent les modes que de peur d’être considérées comme arriérées. Mes personnages se sont frabiqué une fausse identité, à la fois pour eux-mêmes et pour un monde de faux-semblants. Ils ne sont jamais ce qu’ils semblent être, ils jouent toujours un rôle dans l’espoir de se sentir mieux.

J’utilise à la fois l’huile et l’encre. L’encre est un médium de la peinture traditionnelle iranienne, l’huile est plus moderne. Ils se confrontent dans mes œuvres mais c’est toujours l’huile qui gagne.

J’utilise des vêtements traditionnels appartenant aux dynasties Kadjar et Sassanide, ou à différentes époques, ou bien je les fais paraître vieux et anciens. Ils sont mis en scène dans des espaces modernes, avec un éclairage moderne et un vernis occidental mélangé à des signes et des icônes iraniens traditionnels.

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

"Sans titre", 2016 de Vahid CHAMANI - Courtesy Galerie Lazarew Paris © Photo Éric Simon

Les deux cultures coexistent.

Est-ce représentatif de la réalité ?

Non, je pense que nous sommes seulement en train de rêver ou d’halluciner.

J’ai choisi le titre « Amino Acids »pour tous mes travaux, pas seulement quelques-uns. L’acide aminé est l’élément fondamental de la cellule du corps humain et de toutes les autres créatures, nous sommes tous faits à partir d’un noyau commun qui prend différentes formes. J’ai choisi ce titre parce que j’ai suivi le même concept, mes œuvres ont un noyau commun qui se manifeste dans des formes et de présentations différentes.»

Vahid Chamani

 

Vahid Chamani est né en 1984 à Téhéran, Iran. Diplômé de l’Université de Soureh, Téhéran (Peinture) en 2007 et il a été diplômé de Peinture de l’Ecole des Beaux-Arts de Téhéran en 2000.

Galerie Lazarew Paris

14 rue du Perche

75003 Paris

 

http://www.galerie-lazarew.fr/

 

Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 14H à 19H.

 

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE