L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

03 May

Expo Photographie du XX ème Siècle: Walker EVANS

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Photographie Contemporaine, #Expo Artiste du XXème Siècle, #Expo Rétrospective Contemporaine

"Floyd Burroughs, Hale Country, Alabama", 1936 de Walker EVANS - Courtesy MThe Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

"Floyd Burroughs, Hale Country, Alabama", 1936 de Walker EVANS - Courtesy MThe Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

Du 26 avril au 14 août 2017

 

GALERIE 2, NIVEAU 6

 

Walker Evans (1903-1975) est l’un des photographes américains les plus importants du 20e siècle. Le Centre Pompidou consacre à son oeuvre la première grande rétrospective muséale organisée en France. Par son attention aux détails du quotidien et de la banalité urbaine, il a largement contribué à définir la visibilité de la culture américaine du 20e siècle.

 

Certaines de ses photographies en sont devenues les icônes ; ses photographies de l’Amérique en crise dans les années 1930, ses projets publiés dans le magazine Fortune dans les années 1940 et 1950 et sa définition du « style documentaire » ont influencé des générations de photographes et d’artistes.

"License Photo Studio, New York", 1934 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"License Photo Studio, New York", 1934 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Self-Portrait in Automated Photobooth", 1929 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Self-Portrait in Automated Photobooth", 1929 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Dress", 1963  de Walker EVANS - Courtesy Estate of Harry H. Lunn Jr. © Photo Éric Simon

"Dress", 1963 de Walker EVANS - Courtesy Estate of Harry H. Lunn Jr. © Photo Éric Simon

"Berenice ABBOTT, New York", 1929-1930 de Walker EVANS - Courtesy Musée des Beaux Arts du Canada, Ottawa © Photo Éric Simon

"Berenice ABBOTT, New York", 1929-1930 de Walker EVANS - Courtesy Musée des Beaux Arts du Canada, Ottawa © Photo Éric Simon

Conçue comme une rétrospective de l’oeuvre d’Evans dans toute sa complétude, l’exposition a pour ambition de mettre en évidence la fascination du photographe pour la culture vernaculaire.

 

Aux États-Unis, le vernaculaire définit des formes d’expression populaires ou communes employées par des gens ordinaires à des fins utilitaires. C’est tout ce qui se créé en dehors de l’art et des circuits de production principaux et finit par former une culture spécifiquement américaine.

"Divers éditeurs Cartes Postales", 1920-1940 Collection  de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Divers éditeurs Cartes Postales", 1920-1940 Collection de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"(Intérieur domestique de Walker EVANS), cheminée et peinture de voiture", 1975 de John T. HILL © Photo Éric Simon

"(Intérieur domestique de Walker EVANS), cheminée et peinture de voiture", 1975 de John T. HILL © Photo Éric Simon

"Roadside Stand Near Birmingham / échoppe en bord de route entreTuscaloosa et Greensboro, Alabama", 1936 de Walker EVANS - Courtesy The Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

"Roadside Stand Near Birmingham / échoppe en bord de route entreTuscaloosa et Greensboro, Alabama", 1936 de Walker EVANS - Courtesy The Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

""Auto parts shop, Atlanta", 1936 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

""Auto parts shop, Atlanta", 1936 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

La première partie de l’exposition réunit les principaux sujets du vernaculaire qu’Evans n’a cessé de traquer : la typographie d’une enseigne, l’agencement d’un étalage, la devanture d’un petit commerce, etc.

 

La seconde montre comment il a lui même adopté le mode opératoire ou les formes visuelles de la photographie vernaculaire en devenant occasionnellement, le temps d’un projet, photo- graphe d’architecture, de cartes postales, ou portraitiste de rue. Et ceci tout en revendiquant explicitement une démarche d’artiste.

"Hardware Store", 1932 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Hardware Store", 1932 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Truck and Signs", 1928 de Walker EVANS - Courtesy Collection Particulière, San Francisco © Photo Éric Simon

"Truck and Signs", 1928 de Walker EVANS - Courtesy Collection Particulière, San Francisco © Photo Éric Simon

"Nova Scotia", 1971 de Walker EVANS - Courtesy Museum of Modern art, New York © Photo Éric Simon

"Nova Scotia", 1971 de Walker EVANS - Courtesy Museum of Modern art, New York © Photo Éric Simon

"Floyd and Lucille Burroughs, Halle Country, Alabama", 1936 de Walker EVANS - Courtesy The Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

"Floyd and Lucille Burroughs, Halle Country, Alabama", 1936 de Walker EVANS - Courtesy The Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

"Field Family", 1936 de Walker EVANS

"Field Family", 1936 de Walker EVANS

La rétrospective du Centre Pompidou retrace, des premières photographies de la fin des années 1920 jusqu’aux Polaroids des années 1970, la totalité de la carrière de l’artiste à travers plus de 300 tirages d'époque provenant des plus grandes collections internationales. à travers une centaine de documents et d’objets, elle accorde également une large place aux collections de cartes postales, de plaques émaillées, d’images découpées, et d’éphéméra graphiques réunis par Walker Evans tout au long de sa vie.

Commissariat : Clément Chéroux, assisté de Julie Jones.

"Negro Barbershop Interior, Atlanta", 1936 de Walker EVANS - Courtesy Gary S. Davis Collection © Photo Éric Simon

"Negro Barbershop Interior, Atlanta", 1936 de Walker EVANS - Courtesy Gary S. Davis Collection © Photo Éric Simon

"Resort photographer at work", 1941 de Walker EVANS - Courtesy The Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

"Resort photographer at work", 1941 de Walker EVANS - Courtesy The Paul GETTY Museum, L.A. © Photo Éric Simon

"Views from the train, for the série "Along the Right-of-Way" Fortune Magazine", 1950 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Views from the train, for the série "Along the Right-of-Way" Fortune Magazine", 1950 de Walker EVANS - Courtesy Metropolitan Museum of Art © Photo Éric Simon

"Bridgeport, Connecticut", 1941 de Walker EVANS - Courtesy National Gallery of art, Washington © Photo Éric Simon

"Bridgeport, Connecticut", 1941 de Walker EVANS - Courtesy National Gallery of art, Washington © Photo Éric Simon

"Corner of State and Randolph streets, Chicago", 1946 de Walker EVANS - Courtesy Musée des Beaux Arts du Canada © Photo Éric Simon

"Corner of State and Randolph streets, Chicago", 1946 de Walker EVANS - Courtesy Musée des Beaux Arts du Canada © Photo Éric Simon

"Untitled", 1930 de Walker EVANS - Courtesy Collection de Marcia L. Due et Jerry L. Thompson © Photo Éric Simon

"Untitled", 1930 de Walker EVANS - Courtesy Collection de Marcia L. Due et Jerry L. Thompson © Photo Éric Simon

"Penny Picture Display, Savannah", 1936 de Walker EVANS - Courtesy Museum of Modern Art, New York © Photo Éric Simon

"Penny Picture Display, Savannah", 1936 de Walker EVANS - Courtesy Museum of Modern Art, New York © Photo Éric Simon

Walker Evans naît le 3 novembre 1903 à Saint Louis, de Jessie (Crane) Evans et Walker Evans, Jr.

Le 6 avril 1926, il part à Paris pour treize mois. Il suit des cours à la Sorbonne et étudie le français, au collège de la Guilde. Il prend quelques instantanés avec un appareil petit format. Il se rend dans le Midi pendant l’été, en janvier 1927, et visite l’Italie en avril. Le mois suivant, il retourne à New York.

Fin 1929, il se lie d’amitié avec Berenice Abbott. En août, il publie une traduction d’un extrait de Moravagine (1926) de Blaise Cendrars, ainsi qu’une première photographie dans l’éphémère revue d’avant-garde Alhambra.

Il commence à utiliser une chambre photographique...............

Il meurt le 10 avril  1975 à New Haven (Connecticut).

"Untitled (Walker EVANS)", 4 mai 1974 - Courtesy University Art Gallery, New Heaven © Photo Éric Simon

"Untitled (Walker EVANS)", 4 mai 1974 - Courtesy University Art Gallery, New Heaven © Photo Éric Simon

LE Centre POMPIDOU – BEAUBOURG

Fr - 75004 Paris

 

https://www.centrepompidou.fr

 

Tous les jours de 11h à 22h (fermeture des espaces d'exposition à 21h)
Le jeudi jusqu’à 23h (uniquement pour les expositions temporaires du niveau 6)
Clôture des caisses 1h avant la fermeture

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE