L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

04 Nov

Expo Collective Contemporaine: THÉATRE DU MONDE

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo groupée Contemporaine

Une exposition des collections de David Walsh, MONA


Du 19 octobre 2013 au 19 janvier 2014


Pour sa dixième exposition de collection particulière, la maison rouge invite le collectionneur David Walsh, fondateur du MONA — Museum of Old and New Art — en Tasmanie et le Tasmanian Museum and Art Gallery, le TMAG. Puisant dans la collection personnelle de David Walsh, en même temps que dans la collection du Tasmanian Museum and Art Gallery, Jean-Hubert Martin met en regard des objets a priori « hétérogènes », en remettant en question les conventions muséologiques usuelles.

 

 

Intitulée Théâtre du monde en référence aux travaux menés pour François Ier par Giulio Camillo sur le théâtre et la mémoire, l’exposition a l’ambition de suggérer de nouvelles pistes de lecture en réaction au discours historique courant, faisant de l’œil un instrument actif d’investigation et de compréhension du réel.

 

 

ÉPIPHANIE

Le monde est un puzzle, l'ensemble du savoir est si vaste qu'aucun individu ne peut l'embrasser tout entier. On nous exhorte constamment à nous en remetttre aux spécialistes. Pourtant, chacun de nous est capable d'interpréter le monde pour le mettre à sa portée et y trouver sa place. La raison , l'expérience et la liberté de pensée restent les meilleurs, outils à notre disposition. Quant à la vue elle n'est pas un sens subjectif; elle est le fondement de la connaissance individuelle.


 

  expo-collective 1119

Erwin Wurm, l'homme qui avale le monde 2006

 

GM743.jpg

Nicolaes Visscher, 1658


 

RETROSPECTION

La culture matérielle est d'une richesse et d'une diversité incroyables. Pendant des siècles, les cinq sens, les quatre élements et les trois règnes ont été utilisés comme catégories pour classer les productions de l'homme et la nature. Un philosophe de la renaissance, Guilio Camillo, imagina pour le roi de France un " théatre de la mémoire "  rassemblant la tortalité du savoir humain, afin qur rien de l'univers n'échappe à la domination du souverain. Nous appréhendons le monde soit en le nommant, soit en le représentant. Les objets deviennent donc des idées ou des concepts, qui peuvent être interprétés, comparés et compris; rassemblés dans une exposition, ils construisent un discours visuel.

 

expo-collective-1125.jpg

Robyn Mc Kinnon, la cuisine de Mme Vermeer 2007

 

expo-collective-1123.jpg

Trésor, Chine 1644-1912

 

expo-collective-1122.jpg

 

 

CHAMP

Les lois scientifiques se fondent toutes au départ sur une expérience sensorielle. On ne devrait donc pas  considérer la vue comme un sens simplement subjectif. Dans les musées, nous contemplons les portraits de nos ancêtres, mais se sont aussi eux qui nous regardent.Même des objets inanimés peuvent prendre vie et nous regarder, quand un artiste insère des yeux dans une oeuvre. Les yeux sont aussi la source des larmes et par conséquent une voie d'accès aux émotions et à la souffrance.

 

expo-collective-1126.jpg

Markus Schinwald, 2007

 

expo-collective 1127

 

expo-collective-1128.jpg

Juul Kraijer, 2006

 



GENÈSE

A l'origine du monde, il y a la conception et l'enfantement, dont le lieu privilégié est le lit. La sexualité obsède tant la psyché humaine qu'elle se travestit pour adopter les apparences les plus inattendues. Des références et des images sexuelles se trouvent partoiut pour qui veut se livrer à des jeux érotiques.L'artiste qui ambitionne de re- construire le monde dans  son oeuvre ne fait pas de différence entre monde intérieur et extérieur. Il rappelle le temps où l'homme, avant de s'ériger en dominateur de la nature, en faisant partie intégrante.

 

expo-collective-1131.JPG

John Coplans, 1990

 

 

 

expo-collective-1130.JPG

Ah Xian, 2004

 

expo-collective-1132.JPG

Nell, le bonheur quotidien 2010

 

 


DIVISION

L'unique peut-être divisé en deux, comme une amibe, ou une femme qui enfante. Certains individus possèdent une double personnalité. Même une maison, pourtant considérée comme un symbole de solidité, peut être coupée en deux: l'artiste Gordon Matta-Clark ne voyait pas l'intérêt, pour un sculpteur, d'encombrer de nou- velles constructions la surface de la terre, quand celle-ci avait davantage besoin de vide.

 

expo-collective-1135.JPG

Günter Brus, 2002 

 

expo-collective-1138.jpg

 

paris.art_.Theatre_Monde2.jpg

Wiliam Wegman, vidéo deux chiens 1974

Zilvinas Kempinas bande magnétique entre deux ventilateurs 2006

 


 

Théâtre du monde est une exposition dans laquelle se mêlent des pièces extra-occidentales — une salle entière sera consacrée à une exceptionnelle collection de tapas océaniens — des éléments de cabinet de curiosités, des antiquités, de l’art ancien et des œuvres d’artistes contemporains parmi lesquels Marina Abramovic, Berlinde de Bruyckere, Jake & Dinos Chapman, Wim Delvoye, Emily, Damien Hirst, Zilvinas Kempinas, Iannis Kounellis, Juul Kraijer, Sidney Nolan, Claude Rutault, Markus Schinwald, Jason Shulman, Felice Varini, Sandra Vásquez de la Horra, Erwin Wurm, Ah Xian…

 

APPARITION

En art, rien n'a donné lieu à des interprétations aussi variées que le visage humain. Les trois trous des yeux et de la bouche forment un motif que l'on reconnait instinctivement, et offfrent un territoire de création sans limites.


 

DOMESTIQUER

Les êtres humains sont troublés lorsque les animaux possèdent des capacités et des pouvoirs qu'eux n'ont pas, comme voler, par exemple. Ils tentent par tous les moyens possibles de se les approprier. Le fantasme de relations sexuelles avec des animaux est un fantasme ancien et fréquent: les hommes imaginent une interaction avec d'autres espèces, soit dans une relation d'égal à égal, soit dans un jeu de domination, ou il peuvent eux-mêmes se retrouver parfois le jouet d'une divinité déguisée. L'humanité reste, cependant, un maillon essentiel dans la chaine des prédateurs.

 

expo-collective-1140.jpg

Masque Malanggan 18eme siècle

 


expo-collective-1141.jpg
Jan Fabre, skull 2001

 

expo-collective-1144.jpg
Berlinde De Bruyckere, 2008



MUTATION

Les hommes cherchent par tous les moyens a s'emparer des forces de la nature, de fçon méthodique ou en recourant à la magie. Les shamans se livrent à des rituels qui visent à sattribuer la force des animaux, et finalement à se transformer eux-mêmes en bêtes aux pouvoirs surhumains.

expo-collective-1145-copie-1.jpg

Masque de l'esprit Panjurli, 20eme siècle

 

expo-collective-1146.jpg

Jean Michel Basquiat, 1984

 

expo-collective-1147.JPG

Sidney Nolan, singe et éléphant 1963

 

expo-collective 1148

Ricardo Hernandez, caballito 2006 

 

 


CROISEMENT

Plus loin, montrés pour eux-même, les tapas sont ici accrochés en regard d'oeuvres occidentales abstraites contemporaines. Ils ne sont pas présentés, comme c'est souvent le cas dans les musées, comme une source d'art moderne, mais comme des créations indépendantes, presque contemporaines. Ils devraient toujours être évalués en fonction de l'importance symbolique qu'on leur accorde dans leurs contextes d'origine. Les vieilles dichotomies entre art et artisanat établies par l'occident colonial ne sont plus valables. Un monde globalisé réclame de nouvelles grilles d'interprétation. Les tapas ne sont ni plus ni moins décoratifs que des peintures abstraites contemporaines; par leur structure où alternent et s'inversent les motifs, ils sont, de fait, étonnamment similaires.

 

 

expo-collective-1151.JPG

 

L’exposition établit des relations de forme ou de sens en harmonie ou en contrepoint entre ces œuvres provenant d’horizons différents. Sont ainsi mises au jour des correspondances inattendues, dévoilées à travers une série de thématiques telles que le regard, le corps, le double, la guerre, etc. Une salle entière est consacrée à une exceptionnelle collection de tapas polynésiens et mélanésiens du Tasmanian Museum and Art Gallery.

 

expo-collective-1152.JPG

 

 

ABSTRACTION

Bien qu'on dise souvent que la géométrie n'existe pas dans la nature, cela n'est pas tout à fait vrai. Quoi qu'il en soit, le recours à l'ornementation géométrique dans de nombreuses cultures archaïques démontre l'habilité de l'homme à créer sans copier la nature et à élaborer un langage visuel qui soit totalement éloigné de toute représentation.


expo-collective-1154.JPG

Sam Francis, 1978

 

 
CIVILITÉ

L'art a toujours été lié au pouvoir et à l'aristocratie. Il est donc plutôt rare de trouver des portraits des classes populaires au XIXe siècle, tels que ceux des travailleurs pauvres, des mendiants et des clochards dépeints par Dempsey. Récemment, les représentations des situations humaines les plus diverses se sont multipliées en photographie- comme cet étrange mariage dont rend compte Boris MIKHAILOV.

 

  20120719031056_boris_mikhaillov_img014.jpg

Boris Mikhalov, 2005

 

 


CONFLIT

Le dialogue peut parfois virer au conflit. Certains hommes pensent toujours qu'ils peuvent en finir avec l'existence et la diffusion d'une idée ou d'une croyance en tuant ceux qui en font la promotion. Cette attitude incroyablement primitive à la vie dure. De nombreuses guerres, dont certaines se poursuivent encore aujourd'hui, ont été provoquées par des inter-prétations erronées des religions monothéistes. Certains pensent que la réponse à l'eternelle question de la destinée et du libre arbitre se trouve dans la religion- ainsi ce soldat de la Première Guerre mondiale sauvé par une bible placée dans sa poche, qui arrêta une balle. Son complice en croyance aveugle récite ses prières quotidiennes sur un  tapis orné d'une mitraillette.

 

expo-collective-1156.jpg

Tête d'homme en cire, Italie 17eme siècle  

 

expo-collective-1157.jpg

Gregory Green, au nom de dieu 2005 

 

expo-collective-1159.jpg

Tapis de prière, 1993 Afganistan 

 

expo-collective-1160.jpg

Wim Deloye, 2003 

 

expo-collective-1161.jpg

Arthur Boyd, 1968 

 

expo-collective 1162

Daniel Boyd, 2006

 

expo-collective-1180.jpg

 

expo-collective-1178.jpg

Jake et Dinos Chapman, Hauts faits contre les morts 1994

 

 

 

AURA

Rendre visible l'immatériel est aussi mystérieux que le halo d'un saint.

 

 

  Dieter_Appelt-1-.JPG

Dieter Appelt, La marque laisée par le souffle de l'homme 1977

 



TRIER

"Car tu es poussières et tu retourneras à la poussière." Les rituels funéraires ont conduit les hommes à prendre le deuil et à  créer d'impressionnnants sarcophages. Tout ce qui reste, ce sont des os et quelques côtes, gardés dans une urne dont ils s'échapperont peut)être la nuit venue pour une danse macabre. Mais la réalité de la morgue ou du dernier repas d'un condamné à mort est bien plus crue et ironique encore.


 expo-collective-1165.jpg

Patrick Hall, Bounty 2006

 

expo-collective-1167.jpg

Marina Abramovic, vidéo nue avec squelette 2005

 

2.The Morgue largemaisonrouge

Andres Serrano, La morgue 1992

 


AU-DELÀ

Le rapport à la mort et aux cadavres est très différents selon les cultures. À l'instar de la représentation des visages, il existe une infinité de moyens d'honorer les ancêtres. Ces rituels vont de la simple représentation du mort, décharné et putrescent, comme dans les vanités occidentales qui nous rappellent la brièveté de la vie - aussi éphémère que celle d'une mouchen jusqu'a l'élaboration d'un grandiose nouvreau corps pour voyager à travers les âges. En fin de compte, le corps a besoin d'une boite, qu'elle ait la forme d'une personne , d'une caisse, ou d'une voiture. Dans l'Égypte ancienne, les entrailles étaient placées dans des vases funéraires, surmontés de la tête d'une divinité chargée de veiller sur le défunt.

 

expo-collective-1168.jpg

Paa Joe, cercueil Mercedes Benz 2010  

 

momie-egypte.jpg

Urne funéraire Egyptienne

 

expo-collective-1172.jpg

expo-collective 1173

Berlinde De Bruyckere, Homme solitaire 2010 

 

expo-collective-1174.jpg

 

expo-collective-1177.jpg

John Kelly, 2005


 


 

 

David Walsh est un collectionneur australien, mécène, mathématicien, viticulteur... célèbre pour avoir construit sa fortune grâce aux jeux qu’il découvre à l’université alors qu’il poursuit de brillantes études de mathéma-tiques dans les années 70. Personnalité hors-norme, il a commencé dès son plus jeune âge à collectionner des timbres,des livres, des pièces de monnaies. Puis il s’est intéressé à la numismatique grecque, l’archéo-logie, c’est poussé par un besoin compulsif de collectionner et un désir insatiable d’apprendre, qu’il a fait l’acquisition de plus de 2000 pièces.

 

commissaire de l’exposition : Jean-Hubert Martin

commissaires adjoints : Nicole Durling, Olivier Varenne et Tijs Visser

Scénographie : Tijs Visser, Adrian Spinks (MONA)



 


Théâtre du monde. TEASER. par lamaisonrouge


 



La Maison Rouge

10, bd. de la Bastille
75012 Paris

 


www.lamaisonrouge.org


 Horaires d’ouverture : Du mercredi au dimanche de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h 

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE