L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

23 May

Expo Peinture Contemporaine: Sam Francis/JonOne "Past-Present"

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Peinture Contemporaine

 

 

 

Du 16 mai au 16 juin 2013

 

Sam Francis (1923 -1994) et JonOne (1963) ont en commun leur origine Américaine et leur présence à Paris pendant de nombreuses années.

La couleur et l’énergie sont au centre de leur travail.Ils sont réunis pour la première fois au sein d’une même exposition à la Galerie LE FEUVRE.

 

 fly-samfrancis-01.jpg


Sam Francis est né en 1923 à San Mateo, Californie. Après des études de médecine et de psychologie à l'université de Berkeley, il est mobilisé dans l'aviation de 1943 à 1945. Blessé et hospitalisé, il commence à s'intéresser à la peinture.

 

15.jpg

 

En 1950, il s’installe à Paris où il réside entre de fréquents séjours à New York et en Californie. De 1957 à 1959, ses voyages autour du monde le mènent au Mexique, en Inde, en Thaïlande, à Hongkong et au Japon, où il effectue plusieurs séjours. Il retourne aux États-Unis en 1961 et s'installe dès 1962 à Santa Monica en Californie où il meurt en 1994.

 

14.jpg

 

Sans-titre-2.jpg

 

 

3-copie-2.jpg

 

C'est Paris qui sera la première à offrir à Sam Francis reconnaissance et notoriété. Dès 1952 la galerie Nina Dausset lui organise sa première exposition, suivie de deux autres à la galerie Rive Droite, la première en 1955 préfacée par Georges Duthuit et la seconde en 1956 sous l'égide de Michel Tapié. Michel Tapié qui quelques mois auparavant avait dans un Art Autre déjà situé Sam Francis parmi les "signifiants de l'informel", auxquels il apportait, après Pollock, une nouvelle dimension spatiale à l'échelle américaine (Deep Orange and Black, 1954-55, Bâle, Kunstmuseum).

 

4-copie-1.jpg

 

6.jpg

 

11.jpg

 

C'est en effet le sentiment de l'espace, lieu d'épanchement de la lumière, qui conditionne l'expression "tachiste" de Sam Francis, lequel a précisé pour lui-même que " l'espace, c'est la  couleur" et reconnu dans ce sens l'importance de l'exemple de Monet, de Bonnard et de Matisse. Par de larges et vigoureuses taches de couleurs, claires ou foncées, il module la surface des grands formats, qu'il travaille volontiers, pour créer des espaces mouvants imprégnés d'une vie intense. Il a distendu de plus en plus les intervalles séparant les taches de couleurs qu'il repousse vers les bords de la toile pour faire éclater la "forme ouverte" du blanc. Sam Francis va se consacrer principalement aux différentes façons d'étendre ou de restreindre  ce blanc originel par divers cadrages ou réseaux de tracés gestuels.

 

7.jpg

 

9.jpg

 

À partir de 1975, une de ses méthodes les plus courantes consiste àdiviser régulièrement la surface du tableau grâce à un quadrillage, la peinture étant passée au rouleau avec des reprises ultérieures à la main.

 

010.jpg

 

Ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées notamment à New York à Los Angeles,  à Londres (Tate Gallery.), à Paris et à Zurich. C’est le Musée Idemitsu de Tōkyō Qui réunit la collection de peintures la plus importante. Une grande rétrospective des œuvres de Sam Francis a été présentée à Bonn en Allemagne en 1993 et une exposition sur les Années Parisiennes (1950-1961) a eu lieu à Paris à la Galerie Nationale du Jeu de Paume en 1995 peu de temps après sa mort.

 

5.jpg

 

JonOne a commencé le graffiti en écrivant son nom dans la ville et sur les rames du métro de New York dans les années 70 et 80 avant de s’exprimer sur toile à la fin des années 80.

 

3a.jpg


Il évoque comme élément fondateur de son style la vision d’une rame de métro graffée engendrant des traînées de couleurs avec la vitesse. Ce qui distingue JonOne des autres artistes graffiti est précisément son attention portée à l’agitation et au mouvement de la couleur plutôt qu’à la figuration. Il a développé son « freestyle » au côté d’autres artistes graffiti de la « old school » tels que A-One et Phase II. Kandinsky, Matisse, et les expressionnistes abstraits américains Pollock, de Kooning, Joan Mitchell, Robert Motherwell et bien sûr Sam Francis sont aussi une source d’inspiration.


 1.jpg

 

3-copie-1.jpg

 


JonOne se décrit comme un « peintre graffiti expressionniste abstrait ».Le style de JonOne est l’un des plus personnels de sa génération, entre peinture abstraite et esprit de rue. Il comble l’espace en art moderne et art contemporain.

   

 

 Sam Francis Catalogue.

 

 

  Galerie Le Feuvre

164 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

http://www.galerielefeuvre.com/

 

Horaire ouverture: Lundi au vendredi : 10 h 30 à 19 h - Samedi : 13h 30 à 19 h.

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE