L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

24 Jan

Expo Solo Show: Lida ABDUL

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Exposition solo show

Première exposition individuelle de l'œuvre de Lida Abdul à Paris

 

 Du 22 janvier au 30 mars 2014

 

Solo-2-1863.jpg

 

Lida Abdul est née en 1973 à Kaboul, Afghanistan. Elle est diplômée d'un Master en Beaux-Arts, Diplômée de philosophie et diplômée de sciences politiques à l'Université de Californie.

 

Artiste afghane née à Kaboul et résidant actuellement à Los Angeles, Lida Abdul est l'auteur d'une œuvre singulière qui renvoie systématiquement au contexte de la guerre en Afghanistan.

 

Solo-2-1850.JPG

Image tirée de la vidéo White House, 2005

 

Solo-2-1851.JPG

Image tirée du film, Brick Sellers of Kaboul, 2006


Ses œuvres, performances, vidéos, photographies, donnent à voir une autre réalité du pays.


 Habituellement, ce qui nous parvient d'Afghanistan par l'intermédiaire des medias réside en des images de guerre et de soldats. Lida Abdul, au contraire, veut capter la vie d'un pays et d'un peuple qui portent les blessures des combats, des êtres humains qui font face à un évènement terrible, dépourvus des instruments nécessaires pour le comprendre.

 

Solo-2-1854.JPG

Appareil photo pour reproduire les photos

 

Solo-2-1853.JPG

Time, love and the workings of Anti-love, 2013

 

Solo-2-1855.jpg


Lida Abdul ne crée pas d'images volontairement pathétiques - ni douleur, ni souffrance qui, dans son idée, n'établissent qu'une identification émotionnelle du spectateur avec l'œuvre ; elle va au-delà de la représentation de cette souffrance et choisit ainsi plutôt des actions "irréelles" : un jeune garçon qui regarde fixement le ciel dans une maison qui n'a plus de toit, des enfants qui tirent une ruine avec des cordes. Les ruines, justement, sont un élément constant de l'œuvre de l'artiste.

 

Solo-2-1856.JPG

 

Solo-2-1857.JPG

Image tirée du film, War Games, 2006

 


 La ruine au sens premier du terme, une destruction des bâtiments, mais aussi une ruine plus poétique. Lida Abdul a l'habitude de filmer ou de photographier ses performances : pour elle, ces images deviennent des reliques de quelque chose qui était important et qui n'est déjà plus. Tout comme les immeubles détruits qu'elle aime à représenter.

 

Solo-2-1858.JPG

 

Solo-2-1859.JPG

Image tirée du film, In Transit, 2008


 Loin d'un simple objet de contemplation, ces reliques exigent une action : il faut essayer de les mouvoir, de les peindre. On lit alors dans les œuvres de Lida Abdul sa fascination à documenter, selon ses propres dires, "ce qui reste, ce qui, dans l'esprit d'un individu, crée l'avant et l'après".


En partenariat avec le Centre d'Art Moderne de la Fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne


Commissaire : Isabel Carlos

 

 

Fondation Calouste Gulbenkian - Délégation en France

39 Boulevard de la Tour Maubourg

75007 Paris


www.gulbenkian-paris.org


Horaires d'ouverture: Du lundi au vendredi de 9h à 18h. Le samedi de 11h à 18h.


Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE