L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE

23 Feb

Expo Solo Show: Lilian DAUBISSE

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Solo Show

Du 13 février au 8 mars 2014

 

« Loin des artistes contemporains qui font primer le dire sur le faire, Lilian Daubisse place l’humilité du geste au cœur de son œuvre. Le matériau qu’il utilise est ordinaire et son procédé de mise en forme peut paraître rudimentaire. Patiemment, lentement, il coupe, il colle, il noue. C’est dans la répétition de ces gestes presque enfantins que réside la force de son travail.

Expo Solo Show: Lilian DAUBISSE

Comme les moines bouddhistes tibétains lorsqu’ils travaillent à l’exécution d’un mandala de sable, Lilian Daubisse transforme la matière commune en objets de préciosité. De léger, le carton devient dense et compact, son opacité devient transparence. Les formes sensuelles nous enveloppent généreusement tout en conservant une part de mystère.

Masque 1, 2014

Masque 1, 2014

Objets de curiosité, les œuvres nous émeuvent dans leur poésie et leur beauté énigmatiques. Elles invitent au rêve, au voyage et à la quête de sens. Comme l’archéologue, Lilian Daubisse exhume les vestiges de quelque civilisation lointaine dont l’apogée est depuis longtemps oubliée. Disques solaires, parures cérémonielles ou poteries rituelles : seule subsiste la puissance d’évocation des artéfacts offerts à notre contemplation. »

— Sylvain Carré

Masque 3, 2014

Masque 3, 2014

Heaume 1, 2014

Heaume 1, 2014

« Le carton ondulé est un matériau qui fut inventé voici plus d’un siècle. Développé industriellement pour les besoins de notre société de consommation, il ne se limite pas, aujourd’hui, à un seul usage puisque l’on peut le recycler impliquant un renouvellement de sa condition et de sa forme.

Heaume 2, 2014

Heaume 2, 2014

Cette répétition est un rythme auquel chacun de nous est soumis au quotidien. Ne faisant pas exception, j’entre dans ce processus par la réalisation de sculptures dont la base est une unité de matière et de façonnage que je démultiplie jusqu’à l’aboutissement final. Au travers d’artefacts tel que des masques et des armures de carton ondulé, se révèle une contradiction entre le matériau, de fabrication industrielle pour une société matérialiste, et la confection manuelle, pendant des mois, faisant échos à un travail artisanal de costume ethnique à des fins rituelles et spirituelles qui resteraient à imaginer. »

— Lilian Daubisse

Armure ruche, 2014

Armure ruche, 2014

Lilian DAUBISSE vit et travaille actuellement à Lille.

Helene Bailly Gallery

38, rue de Seine
75006 Paris

 

www.helenebailly.com

 

Horaires d'ouverture: Du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h
Le samedi de 14h à 19h

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE