L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE

Kata LEGRADY: "Armes de guerre et bonbons colorés"

 

Kata Legrady est née en 1974 à Bacs en Hongrie. Issue d'une famille qui la destinait initialement à l'opéra, elle a suivi des études de musique et de chant au conservatoire de Pecs, avant de choisir finalement les arts plastiques. Elle vit et travaille à Hanovre (Allemagne).

Kata Legrady appartient à cette longue et foisonnante lignée d'artistes pour qui l'objet tient lieu de détonateur de la pensée et de l'action artistique. Sa démarche s’inscrit dans le registre du télescopage, de la rencontre plastique et symbolique entre deux univers distincts : d'un côté des armes de guerre et de l'autre, des sucreries. Autrement dit, un court-circuit entre le létal et l'inoffensif ; une tension entre l'enfance et la destruction, entre l'insouciance et la souffrance.


                   1305272165.jpg

 

                                                            1308756782.jpg

 

Le choix des Smarties — des pastilles multicolores —, n'est pas sans évoquer les « dots colorés» de Roy Lichtenstein avec lesquelles celui-ci peignait ses cases de bande-dessinée agrandies et recadrées. À la différence toutefois que ces pastilles ne servent pas ici à créer des images mais à ornementer des armes en les recouvrant de manière systématique, sans pour autant les rendre méconnaissables ou inutilisables. Entre les mains de l'artiste, fusils-mitrailleurs, grenades, armes de poing deviennent étranges et chatoyantes, presque belles et attirantes.


Kata-Legrady-1011.jpg 6a00e551d23f8188330148c8735352970c-800wi.jpg

L'objet obtenu peut être exposé tel quel. Il est alors présenté sous cloche ou sous verre comme une curiosa ou un puissant talisman, ou bien il peut être photographié. Dans ce cas, l'échelle peut être modifiée et l'objet démesurément agrandi. Celui-ci apparaît toujours de manière frontale, éclairé par une lumière étale, se détachant sur un fond blanc immaculé. Cette autre manière de mettre à distance ne fait que renforcer la présence muette et hypnotique de l'objet métamorphosé ; comme une hallucination exquise. Des images à la précision clinique et vibrante de couleur hantées, dixit l'artiste, par celles d'enfants-soldats ou d'autres indicibles abominations.


Kata-Legrady-kindersoldat-Unicef-Project-3.JPG 1301933500.jpg

 

Il y aussi des bombes de différents formats dont la taille varie de quelques centimètres à plusieurs mètres. Cette fois-ci, il ne s'agit plus d'objets récupérés mais à proprement de sculptures aux formes épurées recouvertes de peinture industrielle métallisée. Ce sont des objets-écrans, des objets-miroirs où apparaissent tantôt des images fugaces projetées ou bien encore notre propre reflet évanescent.

 

 



Archives

À propos

L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE