L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

19 Dec

Expo Sculpture Contemporaine: FROHLEIN. S “Confrontation ordinaires”

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Sculpture Contemporaine

 

Du 12 décemnbre 2013 au 31 janvier 2014

 

 

FROHLEIN. S est née à Madrid en 1975, elle vit et travaille actuellement à Paris.

 

Dans l’univers chargé de références artistiques et populaires de Frohlein S, on croise Victor Hugo, Frida Khalo,Louise Bourgeois, Germaine Richier, Nicki de St Phalle, Picasso, Miro, Calder, Klee... mais aussi le western spaghetti, les contes de notre enfance, des jeunes filles dépressives mais révoltées et, surtout, beaucoup, beaucoup de bêtes...

 

Sculpture3-1565.JPG

 

La relation, sous le signe de la confrontation, émerge comme thème transversal de l’ensemble des pièces. Relations de couples, relations familiales, relations aux bêtes, relations à l’art et à la création. La relation aux êtres, aux choses, c’est aussi la relation au monde: là encore, Frohlein S bouscule les idées noires avec drôlerie.

 

Sculpture3-1549.jpg

Diego et Frida

 

enfant-chat-et-ballon.jpg

Enfant, Chat et Ballon, 2013

 

l-objet-du-litige.jpg

L'objet du litige, 2013

 

Du sang, des armes, des cadavres, signes évidents de colère et de blessures, renforcent les formes plus douces du plâtre, tout aussi métaphoriques: têtes vides, corps désarticulés...

 

Sculpture3-1550.jpg

Intimités, 2013

 

Le blanc, mis en opposition à de légères touches de noir et de rouge, crée une impression de nudité plutôt que de lumière. Les autres couleurs, presque toujours primaires, insufflent leurs forces évocatrices familières: la nuit, le sombre, la séduction, la lumière, le ciel...

 

Sculpture3-1556.JPG

Les valseuses ou l'l'imprudence bouffone du mâle, 2013

 

Sculpture3-1557.jpg

"Vini, vidi, omnia perdidi", 2013

je suis venue, j'ai vu et j'ai tout perdu.


« Le blanc, c’est la couleur des pansements, des bandages, du silence et du néant. Avec mon plâtre, je répare, je blanchis ce qui est trop maculé à mon goût. »

« J’aime raconter des histoires autour de tout et n’importe quoi. Tout m’inspire, un objet, une personne, des bruits, une odeur. »

Frohlein. S

 

Sculpture3 1559

 

 l-embarras1.jpg

L'embarras


Comme toutes les histoires, celle de Frohlein S est spéciale. Elle naît en Espagne d’un père français et d’une mère allemande, elle grandit seule dans une demeure remplie d’œuvres d’art et de l’absence de ses parents. Les autres, le monde, tout commence par le jardin où elle construit des objets qui racontent ses vies imaginaires. Très tôt, elle joue comme travaillent les artistes,  à déconstruire et reconstruire, à mettre en scène, à réinventer.

Peut-être qu’elle compose ses installations de brindilles et de  cailloux pour susciter la curiosité des adultes qui semblent la fuir.

 

Sculpture3-1562.JPG

  Jeu, set et match, 2013

 

Les scénettes de Frohlein.S explorent les conflits quotidiens avec une ironie très féminine. Relations de couples, relations familiales, relations aux bêtes, relations à l’art et à la création. Elle bouscule les idées noires avec drôlerie. Du sang, des armes, des cadavres, signes évidents de colère s’opposent aux formes plus douces du plâtre dans des fantaisies aux titres évocateurs : Indigestion existentielle, Intimités, L’Objet du litige... Des volumes qui convient douceur et tragédie pour le plaisir des yeux et de l’esprit.

 


 

Galerie Placement-libre

5, rue commines

75003 Paris

 

http://placement-libre.com/

 

 

Horaires d’ouverture; du jeudi au samedi de 14h à 19h30 

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ DES EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN A PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE