L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE

22 Mar

Expo Artiste du XXème Siècle: LE DOUANIER ROUSSEAU « L’innocence archaïque »

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Expo Peinture Contemporaine, #Expo Rétrospective Contemporaine, #Expo Artiste du XXème Siècle

© Photo Éric Simon

© Photo Éric Simon

Du 22 mars au 17 juillet 2016

 

Cette exposition est organisée par le Musée d’Orsay, Paris avec la collaboration scientifique de la Fondazione Musei Civici di Venezia.

 

Peintre éminemment singulier, Henri Rousseau est un cas unique dans l’histoire de l’art euro- péen.

Son œuvre s’inscrit pourtant dans son temps,au tournant du XXème siècle.  Loin d’être une énième célébration de la naïveté du Douanier Rousseau, l’exposition a comme intention de dé- montrer combien son travail appartient à une tendance de l’art occidental qui, de l’Amérique à l’Europe, à partir du XVIe ,siècle jusqu’aux deux premières décennies du XXe siècle, a adopté un modèle stylistique de type archaïque, en opposant inconsciemment ou consciemment une peinture « anticlassique » à la peinture « officielle » des différentes époques.

"La charmeuse de serpents", 1907 d'henri Rousseau

"La charmeuse de serpents", 1907 d'henri Rousseau

"Noir attaqué par un Jaguar", 1910 d'Henri Rousseau

"Noir attaqué par un Jaguar", 1910 d'Henri Rousseau

En confrontant sa peinture à quelques-unes de ses sources d’inspiration, qui comptent l’acadé- misme comme la nouvelle peinture, et aux œuvres des artistes d’avant-garde l’ayant intronisé comme père de la modernité, l’exposition se veut une mise en lumière critique de son art autour d’une réflexion sur la notion d’archaïsme.

Des œuvres de Paul Gauguin, Pablo Picasso, Carlo Carrà, Diego Rivera, Max Ernst, mais aussi des œuvres anonymes ou d’artistes parfois méconnus permettent d’évoquer la richesse des liens qui se tissent autour du Douanier Rousseau, creuset d’une voie originale dans l’exploration de la modernité.

"Femme marchant dans la forêt exotique", 1905 d'Henri Rousseau

"Femme marchant dans la forêt exotique", 1905 d'Henri Rousseau

"Jungle Équatoriale", 1909 d'Henri Rousseau

"Jungle Équatoriale", 1909 d'Henri Rousseau

"Moi-même, portrait paysage", 1890 d'Henri Rousseau

"Moi-même, portrait paysage", 1890 d'Henri Rousseau

L’accent est mis sur le rôle essentiel du Douanier Rousseau dans l’affirmation de l’avant-garde parisienne et internationale: Picasso, Delaunay, et les artistes de l’avant-garde allemande, au premier rang desquels Kandinsky, ont non seulement admiré l’œuvre de Rousseau, en faisant une source d’inspiration de leur propre travail, mais l’ont aussi collectionnée. Moi-même, portrait-paysage (1889-1890, Prague, Narodni Galerie) et le Portrait de Monsieur X (dit Pierre Loti) (1906, Kunsthaus Zürich) annoncent, au début du parcours, la singularité de l’œuvre de l’artiste qui affirme être l’inventeur du genre du «portrait –paysage»: celui-ci trouve en réalité ses antécédents dans le portrait des maîtres anciens, illustrés par le Portrait d’homme au bonnet rougede Vittore Carpaccio (Venise, musée Correr) ; cette œuvre influencera à son tour plusieurs générations d’artistes, tel Fernand Léger qui s’inspire du  Portrait de Pierre Loti pour Le Mécanicien (Montréal, musée des Beaux-Arts).

"Le Lion ayant faim se jette sur l'Antilope", 1905 d'Henri Rousseau

"Le Lion ayant faim se jette sur l'Antilope", 1905 d'Henri Rousseau

Conçue autour dece dialogue entre échos du passé et anticipations de l’avenir, l’exposition est organisée autour des thématiques récurrentes de l’œuvre du peintre: les paysages immobiles, peuplés de figurines anonymes et d’ «hommages» à la nouvelle modernité des avions et de dirigeables, ou encore les natures mortes ou les portraits d’enfants solitaires et souvent inquié- tants ( Pour Fêter bébé!, 1903, Wintherthur, Kunstmuseum), qui ont laissé des traces profondes sur Picasso et Carrànotamment.

 

Cette dimension «familière» de son art se développe en parallèle à ses images oniriques du monde à l’état sauvage: des chefs-d’œuvre tel Le Rêve (1910, New York, MoMA), vision fantas- tique qui annonce les atmosphères surréalistes, seront présentées à côtés des  Jungles (Le lion, ayant faim, se jette sur l’antilope, Bâle, Fondation Beyeler).«Compositions immenses, où le grotesque s’associe au tendre, à l’absurde et au magnifique», comme l’écrivitArdengo Soffici en 1910, elles demeurent le témoignage de cet artiste visionnaire, à «l’œil innocent de l’enfant».

Le rêve", 1910 d'Henri Rousseau

Le rêve", 1910 d'Henri Rousseau

 

Musée d’Orsay

Niveau 0,

Grand espace d'exposition

1, rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris

 

Site officiel

 

Horaires d'ouverture: Tous les jours sauf le lundi de 9h30 à 18h
Nocturne les jeudis jusqu’à 21h30

© Photo Éric Simon

© Photo Éric Simon

LE DOUANIER ROUSSEAU ou l’éclosion moderne

2016 –52 min

Un film de Nicolas Autheman Avec la voix de Elsa Lepoivre de la Comédie-Française

 

Henri Rousseau, dit le Douanier, commence à peindre à Paris vers 1880 à l’âge de 40 ans. Autodidacte, ami du poète Apollinaire, des peintres Robert Delaunay et Pablo Picasso qui saluent son génie, son oeuvre restera incomprise de son vivant. Elle aura pourtant, à travers ses compositions disloquées et ses sujets profondément oniriques, une influence décisive sur l'art moderne, du surréalisme à l'art abstrait. Ce film documentaire explore ainsi les inspirations secrètes et les influences méconnues d'un peintre aux toiles bien moins naïves qu'elles n'y paraissent.

"La guerre", 1894 d'Henri Rousseau

"La guerre", 1894 d'Henri Rousseau

Le Douanier Rousseau est un peintre connu du grand public pour "ses jungles". D’un style qualifié de naïf, ses toiles sont exposées dans les plus grands musées du monde. Mais le Douanier Rousseau est avant tout précurseur de l’art moderne. Quelques grands artistes de l’époque (Picasso, Apollinaire, Delaunay, puis Kandinsky, Ernst ou encore Chirico) ont manifesté une immense admiration et leurs oeuvres s’en sont trouvées fortement inspirées.

Le Douanier Rousseau est un mystère, tout comme son oeuvre qui contient tous les éléments de la modernité : abstraction, importance donnée à l’inconscient et aux rêves, refus du réalisme et de la perspective ou encore dislocation des corps et des formes. Personne ne comprend vrai- ment comment cet homme, sans connaissances académiques, qui se mit à peindre à l’âge de 40 ans sans quitter Paris, a bien pu être le précurseur de mouvements allant du cubisme à la psy- chanalyse en passant par le surréalisme. Le film tente de percer le mystère en explorant les sour- ces de sa peinture et de ses sujets, en plongeant en images dans ce Paris des années 1900, en tissant les oeuvres du Douanier à celles des autres artistes précurseurs afin de révéler les influences considérables de son oeuvre dans l’histoire de l’art.

 

Le film officiel de l'exposition "Le Douanier Rousseau, l'innocence archaïque" du 22 mars au 17 juillet 2016 au Musée d'Orsay.

Archives

À propos

L'ACTUALITÉ D'ART CONTEMPORAIN DE PARIS ET D’ÎLE-DE-FRANCE